Ket Locks : coiffure… alternative

Ketlocks est une e-entreprise spécialisé dans la coiffure alternative depuis 2008.
Face à un marché où la concurrence est rude, les fondatrices Ket et Tiphaine se sont vite rendu compte dès leur début que le manque de dialogue, de professionnalisme et de choix était frappant dans ce milieu !
Elles ont donc fondés Ketlocks dans l’idée d’en faire une marque conviviale où l’on prendrait le temps de s’adapter aux besoins et au budget de chaque personne, où les relations humaines serait au coeœur de leur politique, où la confiance entre elles et leurs clients seraient réelle et où l’on propose des produits innovants, surprenants et toujours plus travaillés.
La marque est aussi très attachée aux projets artistiques. C’est pourquoi elle collabore de plus en plus avec d’autres artistes (stylistes, maquilleurs), elle nous invite à découvrir quelques unes de leurs créations originales et pour celles et ceux qui en veulent plus leur dernière vidéo.

Pour en voir plus découvrez la vidéo :

Réalisé par : Ket Darladidada
Montage & Story board : Mydriase Adrena
Make up : TifTi Pierrot
Photographe : Marine Cessat-Bégler
Logistique & Sécurité : Xavier Holl
Stylisme Black Norns Cabuzat Sandrine Madjeester

Partager

NRJ Music Awards 2013

Les NRJ Music Awards sont chaque année l’occasion pour les artistes d’arborer les tenues les plus originales et extravagantes et pour les photographes de prendre quelques beaux clichés.
Hier soir encore, la soirée fut riche en émotions et en images. Des marches du palais à la cérémonie, les stars et starlettes ont illuminé la version 2013 à Cannes. Psy a fait le show, Tal a pleuré, Nolwenn Leroy et Shy’m aussi… Voici quelques images de la soirée cannoise.

Partager

Back stage : dur dur d’être modèle


Etre modèle c’est aussi savoir patienter de longues heures entre peignes, brosses, pinceaux et autres instruments des petites fées qui nous rendrons plus belles encore.
Si les minutes passées devant l’objectif sont très souvent du pur bonheur, que dire des heures à attendre que coiffeur et maquilleuse fassent de nous des « modèles » dignes d’être photographiées.
Vous verrez dans cette petite vidéo que ce n’est pas si facile (avec en prime une petite interview de Paige, 16 ans, américaine de Phénix).

Partager

Kaprïce

Bonjour Diane, pouvez vous vous présenter en quelques mots ?
Je m’appelle Diane, en tant que modèle on peut me trouver sous le pseudo Kaprïce. J’ai 23 ans, après un Bac L je suis dirigé vers la coiffure et je fais de la photo depuis environ 3 ans et demi. Je suis bretonne, en ce moment sur Lorient, mais j’aime bien bouger. Je fais de la danse Modern jazz, je joue du violoncelle et je pratique un peu le chant.

Comment êtes vous venue à faire de la photo ?
J’ai toujours aimé être sur le devant de la scène, rentrer dans l’univers de personnages et l’art. La photo représente tout cela. J’ai vu des sites de photographes, je me suis dit que moi aussi j’avais envie de faire cela mais je ne savais pas trop comment. Après avoir posté ma photo sur un site de modèle en ligne, j’ai eu des contacts intéressés pour faire des photos avec moi, j’étais alors assez intimidée mais je me suis dis qu’il fallait que j’essaie. Ensuite, j’ai commencé à poser pour un magasin en ligne, pour des créateurs, à défiler. Je suis rentrée récemment dans l’agence FranceModelTeam


Quelles sont les qualités que vous avez pour être modèle photo ?
Je m’investi dans les shootings,  je réfléchi précisément à comment je vais m’habiller ou me maquiller s’il n’y a pas de vêtements fourni ou de maquilleurs. Je suis très attentive aux demandes du photographe et je m’applique à faire ce qu’il visualise.

Que pensent vos parents et vos amis de votre activité de modèle ?
Ma famille a longtemps ignoré que je faisait de la photo, ils l’ont appris avec le temps, c’était un peu mon jardin secret. Mais maintenant qu’il le savent je remarque qu’ils sont fiers de moi. Quand a mes amis, seul les proches étaient au courant, et ils m’ont toujours poussé à continuer. Au fur et a mesure, les gens ont fini par le savoir, et j’ai remarqué que ça les intéressait beaucoup, c’est un milieu qui intrigue.

Avez vous une anecdote à nous raconter sur un shooting?
Je suis assez myope, et je ne peux pas toujours porter mes lentilles. Donc sans mes lunettes, je vois flou ce qui ne m’empêche absolument pas de faire un shooting, mais par contre peu parfois donner des situations assez comique.

Pourquoi cette photo est elle votre préférée ?
J’aime beaucoup les portraits, cette photo me représente, de façon simple, naturelle. Et je trouve quelle a un côté très romantique.

Quelle est la photo que vous aimeriez réaliser?
J’aimerais faire un séance type pub de lunettes, très mode, un peu comme Kate Moss pour vogue Eyewear ou Caroline Murphy ou Linda Evangelista pour les lunettes Chanel. Je fais pas mal de photo avec des univers fantastiques, et ça me changerais. De plus, c’est un accessoires qui me sert au quotidien alors pourquoi ne pas l’immortaliser.

Un conseil pour les jeunes modèles?
Persévérer, si on est timide au début, ça ne veut pas dire qu’on y arrivera pas et qu’on ne progressera pas, au contraire la photo permet de s’ouvrir à soi et aux autres.

Le book de Diane : www.kaprice.book.fr

Photos : Rémi Cozot, N. Arocas, Pierre de Blois, Bruno Astorg, Eric Boffy, Alain sylvain, Paul Laroche, Claude Narchand, Damien Mohn
Maquillage : emilie louboutine
Artiste numérique: Méridian, Lili Lou retouche
Partager

La mode fait son cinéma

Jean-Jacques Annaud à l’affiche d’un festival de films ? Rien d’étonnant, sauf qu’il s’agit d’un festival consacré tout entier à la mode et que les films qui y sont présentés font entre 30 secondes et 5 minutes tout au plus. Ce festival hors du commun « A Shaded View on Fashion Film » (ASVOFF), a été créé par Diane Pernet styliste et blogueuse bien connue ; il est « marrainé » par l’actrice Rosy de Palma.
Les courts-métrages de mode en compétition ont été conçus majoritairement pour le Web, ils sont le fruit du mariage entre mode et cinéma, nourri par la culture virale des réseaux sociaux et d’Internet.

Organisé par le Centre Pompidou, à Paris, pour sa cinquième édition, le festival réunit des productions de plus de cinquante pays et marie grands noms et talents émergents pour montrer le meilleur de la production de courts métrages de l’année. Un jury composé d’artistes (la photographe Dominique Issermann, la plasticienne Orlan), de personnalités du monde des arts et des médias (Fabrice Rebois, co-directeur d’Arte, Elisha Karmitz, directeur multimédia de MK2, Tim Blanks, journaliste du site Style.com…) décernera des prix aux meilleurs films.

« A Shaded View on Fashion Film », au Centre Pompidou, Paris, du 9 au 11 novembre 2012. www.centrepompidou.fr

 

 

 

Partager